SAINT-CONSTANT - Mise à jour de la situation de la COVID-19

Pour faire suite aux points de presse donnés hier par le premier ministre du Canada Justin Trudeau, le premier ministre du Québec François Legault et la Direction de la santé publique, la Ville de Saint-Constant tient à résumer les faits saillants. Tout d’abord, un mot du maire Jean-Claude Boyer :

« Chers citoyennes et citoyens,

Aujourd’hui le département de la Santé publique nous a fait part des différents scénarios de l’évolution de la COVID-19 d’ici au 30 avril, nous pouvons toutes et tous constater que ça sera un mois très difficile et nous devons continuer plus que jamais à mettre en application les diverses directives données depuis le tout début de cette pandémie.

Le respect de celles-ci doit se faire avec la plus grande empathie les uns envers les autres, car ce sont des moments de tension extrême que nous vivons toutes et tous, nous devons donc impérativement nous encourager, nous entraider et nous comprendre, merci de toujours avoir ça à l’esprit.

Dans un autre ordre d’idée, j’ai bien aimé le petit clin d’oeil que le premier ministre Legault a fait concernant la Fée des dents, cela a apporté une petite touche de fraicheur au travers cette crise sans précédent que nous vivons. Je me permets de continuer dans la même direction pour quelques instants. Vous savez qu’à Saint-Contant nous avons notre fameux Lac des fées, notre premier ministre en déclarant que la Fée des dents était devenue un service essentiel, venait par la même occasion d’ouvrir la porte à d’éventuelles actions de nos fées qui s’y retrouvent, c’est à suivre…

Plus sérieusement, comme vous savez la grande fin de semaine de Pâques arrive dans quelques jours, je vous propose donc de vous rassembler virtuellement pour célébrer. Bien que différente, cette alternative peut être très amusante! La barrière de la distance étant inexistante sur le Web, cela vous permettra peut-être de fêter avec un membre de la famille plus éloigné et de créer des souvenirs inoubliables.

Ne lâchons pas, les prochaines semaines seront déterminantes, nous arriverons à passer au travers ensemble »

Faits saillants pour notre région :

Il n’y a, pour l’instant, aucune nouvelle mesure, mais nous vous invitons à lire nos communiqués précédents pour connaître tous les éléments à retenir et toutes les mesures qui ont été mises en place, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Du côté du premier ministre du Canada, Justin Trudeau :

  • On doit se préparer à tout scénario et c’est notre devoir d’avoir les respirateurs disponibles en cas de besoin;
  • Nous demandons aux entreprises canadiennes de fabriquer le plus rapidement possible des respirateurs et en plus grand nombre, nous espérons que nous n’en aurons pas besoin;
  • 30 000 respirateurs ont été fabriqués au Canada;
  • La subvention salariale sera imbriquée dans un projet de loi plus large qui nécessite de rappeler le gouvernement. Ça fait partie des discussions avec les partis d’opposition;
  • Discussions avec l’administration américaine sur les enjeux de livraison avec 3M. Le matériel médical traverse les frontières à de multiples reprises, car la chaîne d’approvisionnement est extrêmement intégrée, donc nous devons continuer d’assurer le libre-échange en biens essentiels;
  • Nous travaillons avec les peuples autochtones pour que davantage de ressources financières soient envoyées et que nous continuons à être présents pour aider ces communautés;
  • Nous sommes en conversation avec les banques pour en faire plus. Le gouvernement travaille pour donner plus d'accès au crédit aux particuliers et des mesures seront proposées prochainement;
  • Si les gens veulent porter un masque, c’est bon, car ça protège plus les autres que nous-mêmes, mais il ne peut pas vous dispenser des autres mesures à respecter;
  • On voit que le monde entier n’était pas préparé pour les besoins d’équipements. Nous travaillons fort pour augmenter nos commandes et notre capacité à produire ceux-ci sur notre territoire;
  • Nous allons recevoir des dons de différentes compagnies, incluant Huawei;
  • Nous savons que pour réduire les possibilités de mortalité, il faut respecter les mesures, incluant la distanciation sociale et le fait de rester à la maison, et chacun doit faire sa part pour réduire la pression sur notre système de santé;
  • Nous reconnaissons que les policiers cherchent des façons pour que les gens comprennent la situation et que ceux-ci fassent preuve de bon jugement, autant les citoyens que les policiers. Les amendes doivent être données pour des raisons de déresponsabilisation sociale;
  • La rapidité des tests est primordiale pour contrôler la pandémie. Le Canada fait très bien par rapport à d’autres pays, mais il faut tout de même faire mieux;
  • Depuis quelques semaines, le dépistage élargi fait partie de la stratégie antipandémique. Nous allons regarder avec toutes les juridictions pour que ceci se fasse, et les tests sérologiques (tests sur les gens ayant eu le virus et qui ne l’ont plus) sont une option du gouvernement;
  • Nous regardons toutes les façons pour nous faire passer au travers de cette pandémie et pour que notre économie puisse repartir après la pandémie;
  • Nous suivons le dossier des services correctionnels de très près pour que le personnel carcéral et les détenus soient protégés.

Du côté du premier ministre du Québec, François Legault :

État de la situation :

  • 29 nouveaux décès (150 décès au total);
  • 9 340 cas confirmés (760 de plus qu’hier);
  • 583 hospitalisations (50 de plus);
  • 162 soins intensifs (aucune augmentation);
  • La situation est encourageante, mais la bataille n’est pas gagnée. Il faut continuer d’être discipliné durant tout le mois d’avril;
  • Nous allons prendre du personnel dans les hôpitaux pour les transférer dans les résidences pour personnes âgées et les CHSLD, car il y a beaucoup de cas dans ces derniers endroits – l’objectif du gouvernement : protéger les personnes les plus vulnérables, notamment les personnes âgées;
  • Équipements de protection individuelle : la situation est stable. La nouvelle préoccupation est le matériel requis pour effectuer les tests (on en a pour 6-7 jours);
  • Une importante équipe au sein du MSSS analyse les nouveaux équipements proposés par les entreprises canadiennes, et nous travaillons avec Santé Canada et le ministère de l’Économie et de l’Innovation pour que les processus d’approbation soient accélérés;
  • Cette semaine, la courbe sera décisive. Si tout le monde se relâche après avoir vu les scénarios, ceci ne sera pas bénéfique. Grâce aux mesures qui ont été mises en place et à la collaboration des Québécois, on s’est donné beaucoup de chance. Le mois d’avril sera important;
  • Pâques : aucun rassemblement physique, pas de fêtes de famille, nous comptons sur les leaders des communautés religieuses pour qu’il n’y ait pas de rassemblement;
  • Port de masques par les citoyens : ça peut aider pour ne pas propager le virus aux autres, ça ne vise pas à nous protéger. Les masques chirurgicaux et les masques n95 doivent être laissés aux hôpitaux. Il ne faut pas remplacer les autres consignes par le port du masque; ceci s’ajoute aux autres consignes. Ce n’est pas dans notre culture de porter un masque, comme dans d’autres pays;
  • Les tests aléatoires pourraient être faits dans des milieux qui sont hot spot. On pourrait également prendre le sang des individus et voir les anticorps qu’ils ont. Avant de changer la stratégie de test, il faut voir les études de séroprévalence;
  • Remerciements aux 125 députés provinciaux (tous partis confondus) et les employés des bureaux de circonscription : plusieurs citoyens appellent pour avoir des renseignements dans la situation, et il y a un travail important qui s’y fait;
  • Nous souhaitons qu’il n’y ait pas de déménagement durant le mois d’avril. Nous allons rouvrir l’industrie de la construction dès que cela sera possible. Nous sommes conscients que ceci aura un effet domino pour les personnes qui ne pourront pas avoir leur maison à temps;
  • Rappel des 3 priorités : on ne sort pas de la maison à moins que ce soit nécessaire, si on sort, on reste à 2 m des autres personnes et quand on entre, on se lave les mains;
  • Nous travaillons fort avec le gouvernement fédéral (ministre André Lamontagne) pour que nous ayons le nombre suffisant de travailleurs étrangers. Nous pourrions également donner une somme d’argent pour les Québécois qui voudraient travailler chez les agriculteurs;
  • Sur une note plus légère, à la suite d’une vidéo de Raphaëlle, 7 ans, M. Legault a déclaré que la Fée des dents est dorénavant un service essentiel et qu’elle est immunisée contre la COVID-19;

« L’augmentation se stabilise (hospitalisations et soins intensifs), c’est encourageant, on est en train d’atteindre bientôt le sommet, mais la bataille n’est pas gagnée. Si on veut retourner, progressivement à une vie normale au mois de mai, c’est important de rester très discipliné tout le mois d’avril. »

Du côté de la Direction de la santé publique :

Scénarios du gouvernement du Québec :

  • Modèles basés sur les données québécoises et celles d’autres pays (en raison des caractéristiques importantes, dont le fait que les interventions ont été rapides, le début de la pandémie plus tard);
  • Pays de référence : Portugal et Allemagne (optimiste) – Italie (pessimiste)
  • Quand on fait des scénarios, on prévoit la réalité, mais ce n’est pas la réalité. Plusieurs facteurs peuvent influencer, mais le plus important constitue les mesures prises rapidement par le gouvernement du Québec et l’application de ces mesures;
  • Difficile de chiffrer où on va se retrouver;
  • Nous sommes confortables de donner les chiffres à 30 jours de prévisions, mais non à 6 mois ou à 12 mois;
  • Beaucoup de facteurs peuvent intervenir et changer la transmission (par exemple : médicaments, temps pour obtenir des vaccins);
  • Le scénario est pour la population globale, même si on sait qu’il y a plusieurs scénarios selon le territoire et les catégories d’âge de la population – des scénarios de modélisation sont en train de se préparer sur la base des données québécoises;
  • Nous pourrions atteindre le sommet de la courbe vers le 18 avril. Ceci veut dire que les besoins en équipements, en respirateurs et en lits seraient à leur maximum. Ces informations permettent au gouvernement et au système de santé de prévoir les ressources matérielles et humaines requises;
  • On donne la réalité d’où on est maintenant et où on pense qu’on sera jusqu’au 30 avril. On se refuse à fournir un chiffre, car on ne fait pas de la divination, mais on sait qu’on ne fera pas comme l’Italie (scénario pessimiste);
  • On sait que nous sommes capables de faire face à la situation, si on continue à appliquer les mesures. On sait aussi qu’on va pouvoir reprendre la vie normale de façon progressive, mais pas tout d’un coup (autant du point de vue social que du point de vue économique);
  • Il va falloir continuer à prendre certaines mesures (notamment dans les CHSLD et dans les résidences pour personnes âgées). La décision finale reviendra au gouvernement du Québec;
  • Nous avons changé nos méthodes pour offrir des tests (ex. : au début, les gens infectés étaient ceux qui reviennent de voyage alors que maintenant, c’est moins de 20 % des cas). Nous avons aussi changé nos priorités (personnes hospitalisées, personnel du secteur de la santé, groupes les plus vulnérables, services essentiels, connaître l’épidémiologie d’une région, etc.);
  • La disponibilité des tests est maintenant un enjeu.

Évolution de la situation en chiffres :

1.  Cas cumulés positifs confirmés au 30 avril

a.   Scénario optimiste : 29 212

b.   Scénario pessimiste : 59 845

 

2.  Nombre d’hospitalisations actives

a.   Scénario optimiste : 1 404

b.   Scénario pessimiste : 3 028

 

3.  Hospitalisés aux soins intensifs

a.   Scénario optimiste : 468

b.   Scénario pessimiste : 1 009

Nombre de lits actuellement disponibles aux soins intensifs : 633

 

4.  Nombre estimé de décès cumulés

a.   Scénario optimiste : 1 263

b.   Scénario pessimiste : 8 860

Nous vous remercions pour votre solidarité, votre mobilisation et votre collaboration face à cette crise. Pour toutes questions, consultez le site Web quebec.ca/coronavirus ou composez le 1 877 644-4545.

Nous continuerons à vous tenir informés de façon régulière sur l'évolution de la situation sur notre site Web au
saint-constant.ca et sur nos médias sociaux.

Abonnez-vous aussi à nos alertes BCITI pour être informés en temps réel au saint-constant.b-citi.com.