Étapes à compléter avant le jour de l’inscription
CAMP DE JOUR
Étapes à compléter avant le jour de l’inscription
  • S'assurer d'avoir une carte citoyenne à jour (pour l'enfant ET le parent)
  • Créer un profil sur la plateforme d'inscription
  • Remplir la fiche santé de votre enfant

Pour découvrir les camps offerts, cliquez ici

Tous les détails

275e anniversaire

Notre histoire
est aussi la
vôtre

1744 1744

-
2019 2019
Constantia Labore
Persévérant au travail

5 5

5 novembre 1744

Le mandement de Mgr de Pontbriand, daté du 5 novembre 1744, ordonne « la construction d'une église, presbytère, cimetière et autres choses nécessaires à l'établissement de la fabrique » à la Côte Saint-Pierre.

8 8

8 décembre 1744

Le 8 décembre 1744, cinq hommes et cinq femmes donnent par acte notarié au représentant de l'évêque un terrain de huit arpents, situé au trait-carré des concessions Saint-Ignace et Saint-Pierre, afin de réaliser le projet.

Origine du nom

À cette époque, la toponymie de la vallée du Saint-Laurent s'inscrit dans la tradition d’associer le prénom d'un notable aux répertoires existants de la vie des saints de l’Église. Ainsi, le prénom de Constant Le Marchand de Lignery, officier décédé des Compagnies franches de la Marine au Canada et père du prêtre-curé de La Prairie, est choisi pour la dénomination de l'église Saint-Constant.

1744 fut une année très importante dans l’histoire de notre ville car elle marqua le début de sa vie de communauté. Ce sont ces 275 ans que nous allons célébrer en 2019, à travers une programmation riche et variée. Nous tenterons, tout au long de l’année, de vous faire découvrir différentes facettes de Saint-Constant, de 1744 à aujourd’hui. J’espère que vous célébrerez avec nous la beauté de notre ville.

Jean-Claude Boyer, maire

Les 2 éclats près du 2 et du 5 représentent des feux d’artifice, l’icône festif pour désigner les célébrations qui entourent le 275e anniversaire de la Ville. Chaque chiffre est séparé par des espaces blancs afin de rejoindre le logo actuel de la Ville.

RessourceLien
Guide des standards graphiques
Dernière modification:

L'ouverture en 1725 de la concession Saint-Pierre permet la colonisation de la partie est de la seigneurie du Sault-Saint-Louis. Le défrichement en Nouvelle-France oblige les habitants aux durs labeurs qui porteront fruit.

Jacques Le Marchand de Lignery, prêtre-curé de La Prairie-de-la-Magdeleine, est mandaté par Monseigneur de Pontbriand, évêque de Québec, afin de desservir les côtes de la Tortue, Saint-Pierre et Saint-Régis. Le 5 novembre 1744, un mandement de l'évêque ordonne "la construction d'une église, presbytère, cimetière et autres choses nécessaires à l'établissement de la fabrique" à la Côte Saint-Pierre. Le 8 décembre de la même année, cinq hommes et cinq femmes cèdent au représentant de l'évêque un terrain de huit arpents en superficie afin de réaliser le projet.

Tradition commémorant les notables en les associant aux répertoires des saints de l'Église, on choisit le prénom de Constant Le Marchand de Lignery, officier décédé des Compagnies franches de la Marine et père du prêtre-curé en fonction, pour la dénomination de la nouvelle église. Le 16 juillet 1750, l'église Saint-Constant est bénie en présence des plus hautes autorités ecclésiastiques, des seigneurs de la Compagnie de Jésus et d'un grand nombre d'habitants.

La construction du presbytère, l'aménagement du cimetière et de la place publique, de même que l'ouverture des registres paroissiaux se réalisent en 1752, donnant naissance au village de Saint-Constant.

Ce texte est une gracieuseté d'Yves Bellefleur, président de la Société d'histoire et de patrimoine de Lignery.

Dernière modification:

Visionnez les photos d'époque prises à Saint-Constant qui nous ont été partagées par des citoyens.

Merci à tous ceux qui ont pris le temps de nous partager leurs vieux souvenirs!

Galerie de photos

Dernière modification: