Encouragez l'équipe Ville de Saint-Constant du GDPL au profit de l'école Félix-Leclerc
Grand défi Pierre Lavoie
Encouragez l'équipe Ville de Saint-Constant du GDPL au profit de l'école Félix-Leclerc

Les citoyens sont invités à soutenir l’équipe Ville de Saint-Constant (équipe 54) via le www.legdpl.com. Les fonds amassés seront remis à l'école Félix-Leclerc pour la réalisation d'un projet favorisant les saines habitudes de vie. 

Le Grand défi Pierre Lavoie a distribué plus de 3,1 millions de dollars en 2018 pour promouvoir les saines habitudes de vie chez les jeunes et pour soutenir la recherche sur les maladies héréditaires orphelines, par son programme de bourses et subventions de la Fondation du Grand défi Pierre Lavoie ainsi que par le programme de parrainage des écoles par les équipes du 1000 KM et de La Boucle.

Faire un don à l'équipe Saint-Constant

Eau potable : retour à la normale du taux de chlore

La Ville de Candiac tient à informer les résidents des Villes de Candiac, Delson, Sainte-Catherine, Saint-Constant, Saint-Philippe et Saint-Mathieu, desservies par l’usine de filtration d’eau de Candiac, que le taux de chlore présent dans l’eau est de retour à la normale.

Avec la récente fonte de la neige, le niveau d’eau des rivières et des plus petites sources d’eau avoisinantes a augmenté, affectant la turbidité de l’eau filtrée par l’usine. Il s’agit d’un phénomène saisonnier affectant au Québec les villes en bordure du fleuve Saint-Laurent. Afin de contrôler la situation, l’usine de filtration a dû, dans les dernières journées, procéder à une augmentation du taux de chlore dans le réseau, ce qui explique le changement de l’odeur et du goût de l’eau.

La situation s’étant stabilisée, l’usine de filtration procède de nouveau au dosage régulier de chlore. La Ville de Candiac souhaite donc vous informer que l’eau devrait retrouver son odeur et son goût habituels. Puisque l’usine de filtration dessert un large réseau d’aqueduc, il est toutefois possible que l’évacuation complète de l’eau actuellement présente dans le réseau prenne un certain temps. Par conséquent, il est probable que l’eau, qui demeure bonne à la consommation, ait encore une légère odeur et un goût de chlore pour une courte période de temps.

Rappelons qu’un tel phénomène survient au Québec, chaque année, lors de l’arrivée du printemps. Avec les températures changeantes des prochaines semaines, il est ainsi envisageable qu’une situation semblable se reproduise.