Proposition de service avec le RécréoParc : Saint-Constant consulte ses citoyens
Consultation publique BCITI
Proposition de service avec le RécréoParc : Saint-Constant consulte ses citoyens

À la suite de plusieurs demandes concernant un possible accès gratuit à la plage du RécréoParc pour les Constantins, qui sera, par la suite, facturé à la Ville, nous lançons un sondage à nos citoyens pour valider le réel intérêt de la population. Afin de nous assurer qu’il n’y ait pas uniquement les gens intéressés qui participent au sondage, tous nos citoyens recevront un carton informatif par la poste, au cours de la semaine prochaine.

Situé à Sainte-Catherine, le RécréoParc offre une multitude d’activités, dont une plage, un camping urbain, une zone nautique, des sentiers, des parcs et des pistes cyclables. Cette proposition offrirait l’accès gratuit à la plage du RécréoParc, excluant le stationnement, aux citoyens de Saint-Constant.

La Ville souhaite donc connaître l’opinion de ses citoyens sur la question en lançant une consultation en ligne sur le portail citoyen BCITI dans la section « Consultations ». Vous avez jusqu’au 18 mars prochain pour y répondre. À la suite de cette consultation, les résultats et les décisions qui en découleront seront diffusés au saint-constant.ca pour en informer les citoyens.

Merci de votre participation 

La Ville de Saint-Constant peut aller de l’avant avec la demande d’appel à l’encontre de l’ex-maire Pepin

Le 27 août dernier, il a été mentionné lors d’une audience de la Cour d’appel que la requête en rejet d’appel, faite par Monsieur Gilles Pepin, serait rejetée sans audience et sans frais.

« C’est une excellente nouvelle pour nous, puisque nous aurons l’opportunité de défendre l’intérêt des citoyens et d’être entendus dans ce dossier. Nous sommes très confiants pour la suite » ajoute Jean-Claude Boyer, maire de Saint-Constant.

 

Rappelons que le 9 mai dernier, la Cour supérieure a condamné la Ville à rembourser les frais d’avocats de l’ex-maire Gilles Pepin, pour un montant de près de 130 000 $. Le 12 juin, la Ville annonçait qu’elle portait en appel ce jugement. Gilles Pepin a ensuite envoyé une requête de rejet d’appel, espérant que la demande d’appel de la Ville ne soit pas entendue par la Cour.