Complétez la consultation en ligne sur la qualité des paysages
Consultation en ligne
Complétez la consultation en ligne sur la qualité des paysages

Dans l’objectif d’adopter de nouveaux outils de planification territoriale répondant aux besoins et aux préoccupations des citoyens, la Chaire en paysage et environnement de l’Université de Montréal (CPEUM) et la Ville de Saint-Constant invitent les Constantins à compléter une consultation en ligne sur le portail BCITI Saint-Constant.

Consultation en ligne

Les bassins de rétention, ces espaces verts de notre paysage urbain

Les bassins de rétention des eaux de pluie représentent des installations pour une gestion durable de ces eaux. Similaires à des petits étangs, ils permettent de retenir les eaux pluviales et de favoriser leur infiltration lentement dans l’environnement pour éviter les débordements en cas de fortes averses.

Pour favoriser l’irrigation, la Ville de Saint-Constant a établi, il y a de ça quelques années, des normes techniques pour la gestion durable des eaux pluviales. En effet, elle compte sur son territoire une dizaine de ces bassins de rétention, de divers formats et dimensions. Cependant, la Ville a constaté que ces espaces enclavés et clôturés ne s’intégraient pas à l’environnement et au milieu de vie des alentours, en plus d’être difficiles à entretenir.

Puisque les bassins de rétention font partie intégrante du réseau d’égout pluvial et que la Ville de Saint-Constant a à cœur de créer des milieux de vie urbains avec des paysages harmonieux dont les citoyens peuvent bénéficier, il était important de repenser leur intégration. Au printemps 2018, la Ville a donc travaillé à l’élaboration de nouvelles dispositions règlementaires sur les normes d’aménagement des bassins, dans le respect des normes de sécurité.

Le 23 mai dernier entrait donc en vigueur le règlement numéro 1577-18, modifiant le règlement numéro 1190-05 sur le contrôle des eaux de ruissellement afin de retirer l’obligation de clôturer un bassin. Emboitant ainsi le pas à de nombreuses autres villes telles que Sainte-Catherine, Delson, Sherbrooke et Lévis, la Ville a commencé le 1er août à retirer les clôtures qui entouraient le bassin Léon-Poissant sur la rue de la Mairie. Le tout permet de respecter les normes de contrôle, mais également d’offrir aux citoyens un espace vert sécuritaire et esthétique. Il est important de savoir que la décision de retirer ou non une clôture entourant un bassin est toujours prise dans le respect des normes provinciales en vigueur, tout en s’assurant de la sécurité des lieux. La décision est donc adaptée à chaque site et à ses particularités.

DSC_0294.JPG (3.89 MB)
Photo du bassin Léon-Poissant sur la rue de la Mairie à Saint-Constant

De manière plus concrète, on peut voir cette tendance d'appropriation des bassins de rétention en tant qu'espaces verts s'appliquer dans de nombreuses villes au Québec. Il y a notamment le parc Frédéric, sur la rue Duvernay à Sherbrooke, qui est un exemple d’intégration réussie très apprécié du public.

parc_frederic1.jpg (231 KB)parc_frederic2.jpg (199 KB)
Le parc Frédéric, sur la rue Duvernay à Sherbrooke. Un exemple de bassin non clôturé.

Source : Ville de Sherbrooke
http://sherbrookeblogue.ca/nouvelle-politique-damenagement-des-bassins-de-retention-des-eaux-pluviales-des-espaces-plus-harmonieux/

 

RAPPEL IMPORTANT

Bien que le niveau d’eau soit très bas la majorité du temps dans nos bassins de rétention, on peut parfois y retrouver plus de 50 cm d’accumulation d’eau, notamment lors de la fonte des neiges et de fortes précipitations. Voici donc quelques mesures de sécurité à retenir concernant l'ensemble des bassins, qu'ils soient clôturés ou non :

  • Été comme hiver, restez hors des bassins de rétention des eaux pluviales. Pour votre propre sécurité, les activités comme la baignade sont interdites.
  • Pour protéger la santé de votre animal de compagnie, ne le laissez pas s’approcher des bassins de rétention des eaux pluviales.
  • Surveillez vos enfants en tout temps aux abords des bassins, comme partout sur le domaine public.